Règlementation : peut-on vapoter en conduisant ?

Publié le : 11 février 20223 mins de lecture

Un trajet plutôt long et une envie pressante de nicotine, un moment de détente après le boulot, avouez-le, il vous est tout de même déjà arrivé de vapoter dans votre voiture. Mais certaines personnes ne savent pas si c’est légal ou non. La question se pose alors de savoir si le vapotage au volant est autorisé par la loi. Alors quels sont les points essentiels à connaître à ce sujet ?

Le vapotage au volant : quelles sont les règles ?

En France, il faut savoir qu’il n’est pas formellement interdit de fumer dans sa voiture. Cependant, si un mineur se trouve également dans la voiture, c’est là que vous risquez d’être sanctionné. Vous pouvez alors être condamné à une amende assez coûteuse. Cette loi date de 2015 et vient tout juste de renforcer l’interdiction de fumer dans les lieux publics. En revanche, en bon sens, aucune loi relative à la cigarette électronique ne peut vous empêcher de vapoter près d’un enfant, même s’il est évident que ce comportement est essentiellement à éviter. Par contre, vous avez peut-être été verbalisé et arrêté alors que vous fumiez seul dans votre véhicule. En réalité, il ne s’agit pas d’un excès de zèle de la part de la police, mais d’une interprétation assez différente de l’article R412-6 du Code de la route.

Que dit la loi à ce sujet ?

Un paragraphe du Code de la route rappelle quelques éléments à prendre en compte. Le conducteur doit toujours être en état et en position d’exécuter sans retard et commodément les manœuvres qui lui sont imposées. Son champ de vision et ses possibilités de mouvement ne doivent pas être réduits par la position des passagers ou leur nombre, par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres ou par les objets transportés. Dans ce cas, si l’agent estime que le fait de tenir une cigarette électronique à la main peut vous empêcher de conduire correctement, vous pouvez effectivement recevoir une contravention. Dans le cas où l’infraction est parfaitement établie, il s’agit alors d’une contravention de deuxième classe.

Quelle est la réglementation dans les autres pays européens ?

Au Royaume-Uni, il est interdit de vapoter au volant. Si un policier anglais vous surprend par hasard avec une cigarette électronique en voiture, cet acte sera puni d’une amende qui peut être coûteuse, et vous risquez même un retrait de points, ou une suspension de permis de conduire. Ainsi, ce qui est essentiellement reproché à la cigarette électronique est sa vapeur qui gêne la bonne vue du conducteur. En Belgique, la loi est moins sévère qu’au Royaume-Uni, mais vous risquez tout de même une amende de quelques euros si la police vous surprend en train de vapoter au volant en présence d’un mineur dans la voiture.

Plan du site